0%

Les murs des habillés




Un mur semble immuable, ou du moins il vieillit lentement, se transforme. Son changement s’égrène en décades. Alors on l’accoutre, le décore d’artefacts eux aussi intemporels. Dehors les saisons rythment les couleurs, enluminent nos souvenirs ou nos espoirs à l’échelle de mois.

« Entre quatre murs », drôle d’expression un peu anxiogène. Les quatre saisons sont justes derrière, là, derrière une porte, un vasistas. Période fugace que l’on aimerait suspendre avant d’entamer la suivante.

Telles les nouvelles collections de haute couture, osez l’ancrage des quatre saisons « entre quatre murs ». Laissez s’engouffrer l’éphémère saisonnalité dans votre quotidien, mélangez les saisons. Dressez une ouverture sur l’été à l’intérieur de vos murs alors qu’un printemps pointe à peine le bout du nez à l’extérieur.

« Des habillés vos murs ! »